Aller au contenu

Une bague pour jouer à Minority Report

Lors du CES 2014 de Las Vegas, la part belle a été faite aux objets connectés. De la fourchette aux voitures, tout y passe. Dans le genre, beaucoup d’objets connectés sont destinés à de la « surveillance » de santé : est-ce que l’utilisateur a fait suffisamment d’exercice physique ? Est-ce qu’il s’est trop exposé au soleil ? Est-ce que son taux de sucre dans le sang est dans la norme ? Du coup, ces objets étant destinés à être portés en permanence, la tendance à les transformer en bijoux d’accélère. C’est dans ce contexte que l’on parle aujourd’hui d’une bague connectée.

Fin, c’est son nom, est donc une sorte de bague bluetooth. Portée au pouce, elle est équipée d’un minuscule capteur optique qui détecte tous les mouvements. Vous pouvez alors envoyer des commandes aux dispositifs connectés vous entourant (smartphones, tablettes, tv,…) juste en quelques mouvements de doigts ou de main. Augmenter le son de son téléphone en tapant votre pouce contre votre index, changer de morceau de musique en tapant le pouce dans la paume de la main sont les exemples montrés lors du show de janvier.

140218_Fin-Ring_01 140218_Fin-Ring_02

RHL Vision souhaiterait, à l’avenir, utiliser la biométrie afin de différencier chaque « segment » de chaque doigt, transformant ainsi votre main en véritable clavier (ou gamepad, au choix).

140218_Fin-Ring_03 140218_Fin-Ring_04

Au delà d’un pseudo aspect « cool/pouvoirs magiques », cet objet connecté peut se rendre très utile, notamment pour les personnes soufrant de déficience visuelle ou moteur.

140218_Fin-Ring_05

Afin de développer le projet, un appel à financement collaboratif a été lancé sur Indiegogo (un kickstarter-like) pour un montant de 100 000 $. La somme a été atteinte récemment, ce qui va permettre de développer et miniaturiser la technologie, cependant, la demande de montant a été portée à 150 000 $ afin de pouvoir vendre cet appareil à un prix réduit pour les personnes malvoyantes (il est question de 59 $ l’unité).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *