Aller au contenu

Console android MOJO, présentation

Mad Catz, plus connu des gamers pour ses souris de la série R.A.T, présentait lors de la Geek’s Live un tout nouveau produit : la console M.O.J.O. Un produit atypique alors que l’actualité vidéo-ludique tournent plus autour des consoles Next-gen que sont les PS4 et Xbox One. Cette console a-t-elle les moyens de ses ambitions et surtout, a-t-elle un quelconque intérêt ?

131028_mojo_01

Comme d’habitude pour ce genre de produit, un petit tour du côté des caractéristiques :

 

M.o.j.o
OS Android 4.2.2
Processeur Tegra 4 T4OS, 1,8 Ghz
Cœurs 4+1
GPU Tegra 4
Ecran
Apn
Mémoire / Ram / SD 16 / 2 Go / oui
Autonomie Secteur
Batterie
Dimensions / poids
Wifi / BT / 3G / 4G / NFC Oui / oui / non / non / non
Connectique Hdmi, usb 2 & 3.0, jack 3.5mm, Ethernet

Clairement orientée android, cette console embarque un Tegra 4 soit rien de moins que le plus puissant processeur du fondeur Nvidia. Un S800 fait mieux mais vu les titres existants à ce jour sur le Play Store, le choix se défend aisément, aucun titre n’étant en mesure de le faire plier. Néanmoins, les progrès allant très vite dans le petit monde des processeurs pour smartphones / tablettes, il n’est pas évident de penser que la console restera au top très longtemps. Reste qu’avec 16Go dédiés au stockage interne et les 2 Go de RAM proposés, elle se place au niveau des meilleurs smartphones du moment, sortie hdmi en plus.

131028_mojo_04

Il est à noter que cette Mojo sera livrée avec une manette sans fil CTRL GameStart au design fort ressemblant à celui du pad Xbox One. La Mojo sera en outre compatible avec l’ensemble des périphériques Mad Catz.

131028_mojo_02

Lors de la démonstration, une prise en main du boîtier a permis de constater que celui-ci chauffait énormément. La taille réduite n’a en effet pas permis d’intégrer de dissipateur. Il convient donc d’oublier l’intérieur du meuble télé pour l’installer.

Autre souci, d’ordre financier celui-là, la M.O.J.O est annoncée au prix de 249 euros. Soit à peine 150 de moins qu’une PS4 qui aura, elle, une carrière longue (au moins 4 à 5 ans) avec un catalogue de titres développés en fonction de sa configuration.

Alors que la Ouya devrait, elle aussi, débarquer sur le marché, il conviendra de voir si ces consoles Android parviennent à faire leur trou sur un marché bien pris en main par Sony et Microsoft. Pour ma part, même si le concept est séduisant sur le papier, je penche davantage pour une vraie console de salon qui permet de jouer mais aussi d’avoir des loisirs autres (surf, films…).

131028_mojo_06

131028_mojo_03

Une réflexion au sujet de « Console android MOJO, présentation »

  1. Pierre Dorival dit :

    Personne leur a dit que ce form factor était déjà moche sur les anciennes live box orange et que ça n’avait pas changé depuis ? J’ai aussi un peu de mal à voir l’intérêt de ce genre d’engins, il y a/aura mieux comme console mais aussi comme solution de lecture vidéos…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *