Aller au contenu

Mobile World Congress : les dernières annonces

Le Mobile World Congress ferme ses portes ce soir, et nous allons revenir sur les présentations et autres annonces faites après la première journée.

La société française Wiko a dévoilé, en plus de son Wax, un autre smartphone dénommé MAZING. Ce terminal mobile est équipé d’un processeur Mediatek octo-core à 2 GHz épaulé de 2Gb de mémoire vive et 32 Gb de stocakge. L’affichage est assuré par une dalle de 5,2″ en Full HD (1920×1200) et les prises de vue par des capteurs optiques de 20 MPixels au dos et 8 MPixels en façade. Tournant sous Androïd 4.4, il sera compatible 4G et devrait avoir un prix (non annoncé) abordable.

140227_MWC-WikoMazing_01


Au delà de ses présentations de smartphones, Sony a également dévoilé ses SmartEyeglass, des lunettes connectées, concurrentes directes des Google Glass. Ce prototype de lunettes est très classique et intègre un écran monochrome, une caméra, des outils de localisation (accéléromètre et GPS) ainsi que des puces Wifi et Bluetooth. Le constructeur japonais a également prévu une petite télécommande pour contrôler son joujou. Bien entendu, pas de date de sortie ou de tarif.

140227_MWC-Sony_01


Après ces 2 nouveaux smartphones de la gamme POP, Alcatel a présenté la Pixi 7 sa nouvelle tablette 7″ entrée de gamme. Architecturée autour d’un processeur Dual-core Mediatek à 1,2 GHz, et de 512 Mo de mémoire vive, cette tablette a une capacité de stockage de 4 Gb extensible par micro-SD et des capteurs optiques de 0,3 MPixels (à ce niveau là, était-ce vraiment la peine d’en mettre ?). Son écran de 7″ a une résolution de 960×540 et le tout fonctionnera sous Androïd 4.4. Le prix annoncé est, quant à lui, très agressif : 79€.

140227_MWC-Alcatel_01


Ce MWC était également l’occasion pour les nouveaux venus dans le domaine, de montrer ce qu’ils sont capables de faire. C’est le cas notamment pour la société Kazam (dont on a déjà entendu parlé via 01netTV/La Chaine Techno). Celle-ci propose 2 nouveaux téléphones : Tornado2 5.0 est un smartphone propulsé par un processeur Mediatek Octo-core à 1,7 GHz épaulé par 1 GB de mémoire vive et accompagné de 8 Gb de stockage extensible par micro-SD. Son écran est basé sur une dalle IPS HD de 5″ et les capteurs optiques sont corrects (8 MPixels en dorsal et 2 MPixels en frontal).

Le deuxième modèle est le Tornado 2 5.5. Egalement basé sur un Mediatek Octo-core à 1,7 GHz, sa mémoire vive passe à 2 Gb et son stockage à 16 Gb (extensible par micro-SD). Sa dalle IPS Full HD de 5,5″ assure l’affichage alors que les capteurs optiques ont des capacités de 13 MPixels (dorsal) et 5 MPixels (frontal).

Ces deux appareils ne seront pas compatible 4G (étrange) et leur prix n’a pas été communiqué.

140227_MWC-Kazam_01140227_MWC-Kazam_02


Les annonces LG sont un peu particulière : la société coréenne ayant annoncé ses LG G2 Mini et LG G Pro 2 une bonne semaine avant ce salon, ils étaient présents en démonstration et il ne restait plus que le nouveau modèle milieu de gamme à présenter, le F70.
Le LG G2 Mini est une nouvelle version du LG G2 légèrement modifié pour le milieu de  gamme. Nous retrouvons, autour d’un processeur Qualcomm Quad-core à 1,2 GHz et 1Gb de mémoire vive, 8 Gb de stockage extensibles, 2 capteurs optiques de 8 MPixels et 1,3 MPixels en frontal. L’affichage est assuré par une dalle IPS de 4,7″ en 960×540 et un Quad-Core Tegra 4i à 1,7 GHz de chez Nvidia ! (ce qui fait qu’il y a maintenant 2 smartphones embarquant ce processeur). Il embarque également une puce 4G LTE catégorie 4.

Le LG G Pro 2 est la phablette du constructeur. Pour mémoire, ce modèle est architecturé autour d’un processeur Qualcomm Quad-core à 2,2 Ghz assisté de 3 Gb de mémoire vive et 16 Gb ou 32 Gb de stockage. Son écran de 5,9″ est composé d’une dalle IPS Full HD, le capteur optique dorsal rétro éclairé de 13 MPixels permet de d’enregistrer des vidéos en 4K et, comme sur les derniers modèles haut de gamme de la marque, des boutons sont disponibles à l’arrière. Prix et disponibilité sont encore inconnus.

Comme dit en introduction, le MWC a été l’occasion de présenter le nouveau smartphone milieu de gamme de la marque, le F70. Celui-ci est poussé par un processeur Qualcomm Quad-core à 1,2 GHz avec 1 Gb de mémoire vive. Le stockage de 4 Gb est extensible par micro-SD et le capteur photo a une capacité de 5 MPixels. L’écran à dalle IPS de 4,5″ a une résolution de 800×480. Ce smartphone est, en plus, compatible 4G ce qui ne gache rien, surtout à 219€ le bout.

140227_MWC-LG_01 140227_MWC-LG_02 140227_MWC-LG_03


Nous allons maintenant aborder… BlackBerry ! Et oui, le constructeur canadien bouge encore et a présenté 2 nouveaux modèles : les BlackBerry Z3 et du BlackBerry Q20.

Le BlackBerry Z3 serait le premier smartphone naissant du nouveau partenariat entre BlackBerry et Foxconn. Le but avoué est de faire un produit à un prix de vente acceptable, il ne faut donc pas s’attendre à des spécifications de malade. Construit autour d’un processeur Dual-core à 1,2 GHz et d’1,5 Gb de mémoire vive, il est pourvu d’un stockage de 8 Gb, de 2 capteurs optiques : 5 MPixels en dorsal et 1,1 MPixels en frontal. L’écran de 5″ affiche dans une résolution de 960×540. Le prix annoncé est de 200$ et sera disponible uniquement pour l’Indonésie en avril. Peut-être aurons-nous droit à une version 4G d’ici la fin de l’année…

Le deuxième modèle est le BlackBerry Q20. Celui-ci renoue avec les fondamentaux du constructeur : en effet, surnommé BlackBerry Classic, ce Q20 possèdera un clavier physique séparé de l’écran tactile de 3,5″ par un trackpad et 4 boutons physiques ! C’est donc un petit retour aux designs qui ont fait le succès de la marque.

140227_MWC-BB_01 140227_MWC-BB_02


Acer a profité du MWC pour présenter son nouvel entrée de gamme, le Liquid Z4 Duo. Ce terminal mobile est composé d’un processeur Mediatek double coeur cadencé à 1,3 GHz épaulé par 512 Mo de mémoire vive. Le stockage de 4 Gb est extensible par l’ajout d’une carte micro-SD, l’écran de 4″ affiche une résolution de 800×480 et le capteur photo est de 5 MPixels (enregistrement en 720p).

Le fabricant a également annoncé l’arrivée de son Liquid E3 Duo. Ce dernier embarque un processeur MediaTek Quad-core à 1,2 GHz assisté d’1 Gb de mémoire vive et d’un stockage de 4 Gb extensible par micro-SD. La dalle IPS de l’écran de 4,7″ affiche une résolution de 1280×720 (HD), le capteur optique dorsal a une capacité de 13 MPixels (enregistrement en Full HD) et un capteur frontal de 2 MPixels.

Ces deux modèles ont un port Dual-sim, le Wifi, Bluetooth… mais ne sont pas 4G. Les prix sont respectivement de 99€ et 199€.

 140227_MWC-Acer_02 140227_MWC-Acer_01


Une autre entreprise française était présente au MWC, c’est Archos. Le constructeur a annoncé le Archos 50c Oxygen, un nouveau smartphone milieu de gamme. Celui-ci est architecturé autour d’un processeur Mediatek Octo-core à 1,7 GHz épaulé par 1 Gb de mémoire vive et d’un stockage de 8 Gb extensible par micro-SD. Un écran de 5″ à dalle IPS HD et des capteurs optiques (8 MPixels au dos et 2 MPixels en facade) sont de la partie. Cet appareil non compatible 4G sera commercialisé à 199€.

140227_MWC-Archos_01


Le partenariat entre Alcatel, TCL et Sunpartner Technologies présentait sur le salon, un smartphone doté de la technologie Wysips Crystal permettant une recharger photovoltaïque de l’appareil. A l’heure actuelle, cette technologie assure un gain d’autonomie de 20% lorsque l’appareil est exposé à la lumière naturelle. Cet appareil combine également une technologie permettant de recevoir des informations transmises par ondes lumineuses visibles (techno Wysips Connect rendant compatible avec Light Fidelity -LiFi) tout en chargeant la batterie. Le prototype de démonstration produit par Alcatel One Touch fonctionnait visiblement bien et se rechargeait vraiment à la lumière.

Plusieurs constructeurs semblent intéressés par ces technologies qui peuvent également être intégrées dans des objets connectés.

140227_MWC-Wypsis_01


La société finlandaise Jolla était présente pour présenter son smartphone sous Sailfish OS. « Encore une marque finlandaise ? » Direz-vous. Et oui, mais en fait, cette marque a été créée par des anciens de l’autre marque finlandaise du marché, Nokia. Pour en revenir à ce smartphone, il est équipé d’un processeur Qualcomm Quad-core à 1,4 GHz accompagné d’1 Gb de mémoire vive. L’écran à dalle IPS mesure 4,5″ et a une résolution de 960×540. Il possède également 2 capteurs photo : un 8 MPixels à l’arrière et un 2 MPixels à l’avant. L’intérêt de ce smartphone est, pour le moment, son système Sailfish OS qui fonctionne surtout avec les « gestures ». Il est compatible avec les applications Androïd, et Jolia propose même un lanceur d’applications pour Androïd afin de se faire une idée de ce que peut donner cet OS. L’appareil, compatible 4G,sera vendu au prix de 399€.

140227_MWC-Jolla_01


Et maintenant, Panasonic. Le constructeur a annoncé la Toughpad 5″, une tablette en deux version. La première version FZ-E1, embarque l’OS de Microsoft, Windows 8 (version Embedded) et la deuxième version (FZ-X1) qui fonctionne sous Androïd. D’après ce que l’on peut voir, elle est avant tout destinée aux professionnels, preuve en est la protection en caoutchouc qui l’entoure et qui lui permet d’être étanche 30 minutes sous 1 mètre d’eau, protégé des poussières et même d’une chute de 3 mètres.

Cet appareil est propulsé par un processeur Qualcomm Quad-core à 2,3 GHz (pour le FZ-E1) ou un Quad-core à 1,7 GHz (pour le FZ-X1). Il est accompagné par 2 Gb de mémoire vive, un stockage de 32 Gb (extensible par micro-SD) et 2 capteurs optiques (8 MPixels en dorsal, 2 MPixels en frontal). Le côté professionnel engendre également un paquet de connectiques comme un lecteur de code barre ainsi que des boutons d’accès rapide ce qui permet d’utiliser l’appareil avec des gants.

Cet appareil annonce également une autonomie de 14h avec la possibilité de changer la batterie, même à chaud !

Le prix est aussi destiné aux professionnels : 900$ pour le modèle sous Androïd et plus de 1000$ pour le modèle Windows 8, licence oblige.

140227_MWC-Pana_01


Ce Mobile World Congress a été aussi l’occasion pour Canonical d’annoncer que 2 constructeurs étaient sur point de lancer des smartphones avec le système d’exploitation, Ubuntu Touch. Et ce sont les sociétés bq et Meizu qui sont donc les heureuses élues. Les spécifications du modèle de bq sont inconnues, mais celles du  Meizu MX3 ont été annoncées lors du CES : processeur Exynos 5 Octo-core (Cortex A15 à 1,6 GHz et Cortex A7 à 1,2 GHz), 2 Gb de mémoire vive, un capteur optique dorsal de 8 MPixels et un frontal de 2 MPixels, compatible 4G dans certains pays.

Les tarifs iront d’environ 400€ pour le 16 Gb à 600€ pour le 128 Gb.

L’éditeur assure que ces deux modèles seront disponible et commercialisé depuis leur site avant la fin de l’année.

140227_MWC-UbuntuMX3_01

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *