Aller au contenu

Rachat de SFR : surenchère sur l’opérateur mobile

Après des rumeurs concernant le rachat, après le dépôts des offres et la sélection du Groupe Altice pour des discussion exclusive pour une durée de trois semaines, il semble que ce dossier réserve encore plusieurs surprises.

En effet, ce fut une surprise d’apprendre hier, une surenchère de Bouygues Telecom sur son offre initiale de rachat de son concurrent au carré rouge. Et on ne peut pas vraiment parler d’une petite surenchère : l’opérateur mobile ajoute 1,85 Milliards d’euros dans la balance et passe la part du capital de l’ensemble à 21,5% !

Pour le coup, Bouygues Telecom a rameuté du monde, et n’a surement pas du beaucoup se fouler pour ça, étant donné que le gouvernement a clairement exprimé sa préférence. L’opérateur mobile est donc soutenu par un conglomérat composé des familles Decaux (JCDecaux Holding) et Pinault (Groupe Kering) ainsi que de la Cours Des Comptes.

L’entrée en scène de cette dernière n’est pas vraiment une surprise après les déclarations de M. Montebourg. Quant aux autres participants à ce conglomérat, nous n’avons pas encore de retour du Ministre concernant les diverses optimisations fiscales, ce qui inclut de fait un traitement de faveur face au PDG de Numericable.

140321_SFR-BT_01

L’offre soumise se monte donc à 13,15 milliards d’euros en cash et Vivendi aurait également 21,5% du capital du nouvel ensemble en cas de succès. Bouygues Telecom serait alors détenteur de 67% du tout.

Le Groupe Vivendi rappelle tout de même être lié par un accord de négociations exclusives avec le Groupe Altice.

Nous devrions avoir plus de nouvelles lors de la fin de ces négociations, dans 2 semaines environ.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *