Aller au contenu

Lumia 1020, tueur des compacts d’entrée de gamme ?

Cela fait quelques années maintenant que Nokia a entrepris de doter ses smartphones de fonctionnalités photo impressionnantes. Nouvel arrivant sur ce créneau, le lumia 1020 qui s’annonce, ni plus ni moins, comme le tueur des compacts d’entrée de gamme. Mais si sur le papier le capteur de 41 Mpx fait sensation, en est-il de même dans la réalité ? Nous allons tacher de répondre à cette question.

Caractéristiques

Nous vous proposons de comparer le lumia 1020 avec son prédécesseur, le déjà très bon 925.

Lumia 1020

Lumia 925

OS Windows Phone 8 Windows Phone 8
Processeur Snapdragon S4 – 1,5 Ghz Snapdragon S4 – 1,5 Ghz
Coeurs 2 2
GPU Adreno 225 Adreno 225
Ecran 4,5’’ HD 720p / 334 ppp 4,5’’ HD 720p
Apn 41 Mpx / 1,2 Mpx 8,7 Mpx / 1,2 Mpx
Mémoire / Ram / SD 32 Go / 2 Go / non 16 Go / 1 Go / non
Autonomie 2 jours 2 jours
Batterie 2000 mAh 2000 mAh
Dimensions / poids 129 x 70,6 x 8,5 mm / 158 g 129 x 70,6 x 8,5 mm / 139 g
Wifi / BT / 3G / 4G / NFC Oui / oui / oui / oui / oui Oui / oui / oui / oui / oui
Connectique Jack 3,5mm, micro-sub Jack 3,5mm, micro-sub

Au jeu des 7 différences, il est difficile de trouver un intérêt matériel à prendre l’un plus que l’autre. Les seules réelles différences résident dans le poids (20 grammes de moins), dans la capacité de stockage (32 vs 16) mais surtout dans l’optique embarquée.

Ergonomie

131208_lumia1020_01

Bis repetita serai-je tenté de dire puisque ce smartphone ressemble comme deux gouttes d’eau à son petit frère. La seule différence notable concerne le bloc optique qui déséquilibre le smartphone lorsqu’on le pose sur le dos. Cette excroissance d’environ 1,5 mm vous permettra de bien sentir le téléphone dans votre poche, si par hasard son poids ne suffisait pas.

131208_lumia1020_06

 

A noter que le fait de n’avoir que le chariot pour la carte SIM permet au constructeur de proposer un appareil monobloc ce qui limitera les incrustations de poussière. Seuls bémols, l’emplacement de la prise casque au milieu de la tranche supérieure et celui du haut-parleur sur la tranche inférieure. Selon que vous jouez (drôle d’idée sur un windows phone ^^) ou que vous surfez par exemple, le premier gênera la prise en main quand le second sera étouffé par votre main droite.

131208_lumia1020_04

131208_lumia1020_05

L’écran

D’une diagonale de 4,5 pouces, cet écran n’est toujours pas doté de la full HD. Point de dalle IPS ici mais un bon vieux AMOLED.  Il va falloir attendre le Lumia 1520 pour franchir ce palier. Pour autant cela n’est pas dérangeant, les noirs étant bien profonds et le contraste très bon. Reste que la luminosité est à la traîne, notamment en plein soleil où elle sera insuffisante pour afficher correctement votre contenu.

131208_lumia1020_02

Multimédia

 

Sur ce point, la plateforme de Microsoft reste invariablement à la traîne. Les contenus reconnus nativement sont trop peu nombreux et les applications présentes sur le store ne permettent toujours pas de lire les formats de vidéos usuels (mkv en tête). Il faudra donc inévitablement ré-encoder vos films.

Pour autant, le Windows Store comble peu à peu son retard puisqu’il totalise pas moins de 160 000 applications. Cela reste néanmoins bien loin derrière les plateformes Android et iOS (800 000 applications chacune).

Autonomie

Alors qu’une batterie de 2000 mAh serait considérée comme insuffisante sous Android (pour mémoire, celle du HTC One Mini est de seulement 1800 mAh), la gestion de l’autonomie est étonnamment bonne sous Windows Phone. Avec une utilisation voix/data normale, la batterie tient quasiment deux jours complets – compter une seule journée si vous passez votre temps sur internet et les réseaux sociaux. Si vous disposez en plus du grip pour le 1020 (1000 mAh), vous pouvez envisager de monter à trois jours d’autonomie. Il faut noter que ce modèle est compatible avec la recharge par induction. Le coût de cette technologie et des accessoires signés Nokia se paie néanmoins au prix fort  : le chargeur à induction coûte 70 € et nécessite une coque spécifique (30 € environ) ; il existe une alternative avec le « coussin » FatBoy mais gare au prix : comptez 90 €.

131208_lumia1020_07131208_lumia1020_08

Stockage

Avec 32 Go de stockage interne, Nokia renoue avec la capacité qui était proposée sur le Lumia 920 (contre 16 sur le 925). S’il est facile de penser que les 29 Go réellement disponibles suffiront, il convient de se rappeler que les applications peuvent vite devenir encombrantes, sans parler de vos données (musiques & vidéos). Si le « cloud » est présenté comme une alternative évidente par la majorité des constructeurs, il faut tempérer ce propos. En effet, pour les usagers des transports en commun de masse (type RER ou métro), cette alternative est à oublier vu la très mauvaise réception disponible (quand il y en a une). En outre, une fois sorti des zones de couvertures 3G / 4G, le téléchargement de vos fichiers sera où très long où tout simplement illusoire.

Photo

Voici enfin le plat de résistance. Histoire de détailler un peu plus les caractéristiques du bloc optique fourni, il convient de noter les informations suivantes :

  • capteur de 41 Mpx
  • sensibilité de 200 à 4000 ISO
  • objectif Carl Zeiss grand angle 26 mm, ouverture f/2,2
  • stabilisation optique
  • flash au xénon

Pour ce qui est de la photo, Nokia a décidé de faire les choses en grand puisque ce ne sont pas moins de 6 applications qui s’offrent à vous.

  • Nokia Camera
  • Caméra (l’application standard sous WP)
  • Nokia Smart Cam (mode vidéo)
  • Nokia Cinémagraphe (permet « d’animer » une photo)
  • Nokia Panorama (réalisation de panorama)
  • Nokia Refocus (permet, pour une photo prise avec l’application, de redéfinir un point de netteté voir une netteté totale de l’image)

Nous avons principalement utilisé les deux premières, l’usage des 4 autres étant plus anecdotiques, bien qu’ayant le mérite d’être disponibles.

 

Nokia Camera

Les paramètres (sensibilité, balance des blancs, luminosité…) sont directement accessibles via l’écran, sans avoir besoin d’aller dans les menus.

131208_lumia1020_09

 

 

D’un point de vue résultat, les images obtenues sont réellement bluffantes. A titre de comparaison, voici quelques images faites respectivement avec le Lumia et avec le Galaxy S4 (cliquez dessus pour les agrandir).

131208_lumia1020_10
Lumia 1020
131208_lumia1020_11
Galaxy S4

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

131208_lumia1020_12
Lumia 1020
131208_lumia1020_13
Galaxy S4

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

131208_lumia1020_14
Lumia 1020
131208_lumia1020_15
Galaxy S4

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ces images ont toutes été prises en mode « Auto » pour ne pas fausser la comparaison. Ainsi que vous pouvez le voir, l’angle de prise de vue est bien plus large avec le Nokia et les couleurs sont surtout beaucoup plus fidèles. Le piqué est excellent, les couleurs sont éclatantes et le contraste est saisissant, sans avoir besoin de faire appel à la retouche. En revanche, n’espérez pas faire des rafales de photo, l’enregistrement étant long… Très long.

En basse lumière, le 1020 s’en sort très bien et le résultat est largement assez bon pour un partage sur les réseaux sociaux. Pour une impression en 10×15 en revanche, il faudra prendre le temps de poser le 1020 dans sa coque et de fixer le tout sur un trépied pour une meilleure stabilité.

 131208_lumia1020_16

131208_lumia1020_17

Par défaut, toutes les photos présentes dans ce test sont au format 5 Mpx. Pour autant, il est possible d’enregistrer les images au format 5 Mpx + 38 Mpx. Si cela n’a, pour ce qui concerne les jpeg, aucun intérêt, il en ira tout autrement à partir du premier trimestre 2014. En effet, la mise à jour « Lumia Black » apportera le support des fichiers Raw pour le 1020. Il conviendra de voir ce que peuvent donner les images pleine résolution après retouche.

 

Accessoire Photo

Je vous en parle depuis le début de cet article mais le Lumia 1020, c’est aussi et surtout un grip. Si en soi le 1020 se prête bien à la prise de photo, l’ajout de cet accessoire améliore encore cet usage. Un seul reproche, Nokia n’a pas profité de l’occasion pour ajouter un port micro-sd… Cela aurait permis d’accroître considérablement l’intérêt du mode photo.

131208_lumia1020_18

131208_lumia1020_19

131208_lumia1020_20

Conclusion

Avec ce nouveau Lumia, Nokia continue à augmenter l’offre de sa gamme. Côté OS, le constructeur finlandais est désormais le seul à proposer Windows Phone et ne souffre d’aucun concurrent sérieux. Côté matériel en revanche, il est temps que Nokia passe à la dernière famille des processeurs Snapdragon (c’est chose faite avec le 1520).

Soyons clair : si vous souhaitez juste disposer d’un smartphone sous WP et que la photo n’est pas votre priorité, les lumia 920 et 925 seront à privilégier. Si en revanche vous souhaitez n’avoir qu’un seul appareil dans votre poche qui sache à la fois téléphoner et prendre des photos, ce produit est ce qu’il vous faut. Aucun smartphone concurrent (que ce soit chez Samsung ou chez Apple) n’est actuellement en mesure, de proposer un aussi bon rendu en photographie ou en vidéo. Il n’est en revanche pas encore au niveau des très bons compacts mais les fabricants de ces derniers peuvent commencer à se faire des cheveux blancs.

Reste que Windows Phone est beaucoup plus didactique que les Android et iOS. Seul défaut majeur de cet environnement, les applications encore pas assez nombreuses.

Côté prix, s’il a été annoncé à 700 € lors de sa sortie, il est désormais trouvable autour de 540 euros nu. Cela reste onéreux c’est certain. Cependant, pensez qu’un bon appareil photo compact vaut au minimum 250 euros.

 

Points forts

Points faibles

Rendu photo excellent Pas d’extension de mémoire
Autonomie Enregistrement trop long des photos
Modes photo très (trop ?) nombreux Défauts d’ergonomie (son)
Un 925 avec un gros objectif

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *